Un 60 pieds Imoca pour Marc Guillemot

Course / 60′ Imoca. Le cabinet d’architercture Van Peteghem-Lauriot Prévost s’est associé à Guillaume Verdier pour concevoir le nouveau Safran, un monocoque de 60 pieds destiné à Marc Guillemot avec pour objectif le Vendée Globe 2008.

Course / 60′ Imoca. Le cabinet d’architercture Van Peteghem-Lauriot Prévost s’est associé à Guillaume Verdier pour concevoir le nouveau Safran, un monocoque de 60 pieds destiné à Marc Guillemot avec pour objectif le Vendée Globe 2008.

Cette association originale entre le cabinet VPLP et Guillaume Verdier, a eu pour but de concilier deux visions d’architectes travaillant sur des supports habituellement différents, pour la plupart  orientés vers la course : les multicoques pour le cabinet VPLP, les monocoques, Class America et bateaux de records pour Guillaume Verdier.

Guillaume Verdier : “Ce fut un plaisir de travailler avec Vincent Lauriot Prévost. Et ce fut d’autant plus facile que nous avions déjà travaillé ensemble. En effet, je suis intervenu auprès du cabinet VPLP sur les appendices des trimarans Groupama 1,2,3 et Gitana 11, principalement en calculs de structure, ainsi que pour vérifier les calculs de structure de la plateforme du trimaran Groupama 3.
Et puis, nous sommes dans la vie voisin et amis, ce qui, franchement, facilite les échanges.”

Quant au partage des rôles sur le projet, le Cabinet VPLP a eu pour principale mission la gestion du projet en relation avec le Groupe Safran, la gestion du plan de pont et du plan de voilure, Guillaume Verdier quant à lui était responsable du dessin de la carène, des appendices et de la structure du bateau. Il s’est entouré de l’aide de Romaric Neyhousser, son proche collaborateur, pour la définition mécanique des pieces de Safran.

Guillaume Verdier : “Dans ce projet, la collaboration avec le Groupe Safran a été également très fructueuse. ll faut savoir que le groupe Safran est le résultat de la fusion SAGEM et SNECMA.
Ces deux groupes hautement technologiques (Sagem en electronique civile et militaire et Safran en motorisation d’avions et de fusées) ont mis à notre disposition, des matériaux hors norme (qualité de carbones, titanes, Inkonel..) des moyens de validation de calculs notamment pour la vibration de la quille, ainsi qu’en hydraulique, électronique, usinage de carbone…
Nous avons donc eu à notre disposition une fabuleuse “boite à outils”.

Nous avons ainsi mis en oeuvre des tests de flexion de la quille fabriquée ainsi que des mesures de contraintes, déformés et vibration de la quille.

Ainsi en repassant la quille sur son banc après une premiere phase de navigation nous pourrons controler son vieillissement.

Le travail du chantier naval de Larros a lui aussi été exceptionnel, avec un très grand ajustage des pièces, et une très grande attention quant à la qualité et à la propreté des stratifications.
Ainsi, nous nous y retrouvons largement en masse lors des pesées intermédiaires et finales…”

En savoir + sur le projet >>

La décoration du moncoque a été imaginée par Christine Vannier
>> www.christinevannier.com

Course au Large – Octobre 2007 : Safran, l’épice du large >>

Course au Large – Juin 2007 : Le pari de la légèreté >>

Autres sources d’informations :

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.