PRB enchaîne les victoires.

© B. Stichelbaut.

17.08.2011. Vainqueur de l’Artemis Challenge il y a sept jours, Vincent Riou a de nouveau goûté aux joies de la victoire en remportant mardi la Rolex Fastnet Race.

Le skipper de PRB, associé pour l’occasion à Jean Le Cam, est parvenu a dicté sa loi sur le parcours de 608 milles dessiné entre Cowes et Plymouth, via le rocher du Fastnet. En l’absence d’Hugues Destremau, son co-skipper pour la Jacques Vabre, Vincent s’était entouré de Jean Le Cam pour cette mythique course en double. Les deux hommes entretiennent depuis des années une réelle complicité aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Au terme d’une lutte farouche au coude à coude avec les meilleurs IMOCA, le duo est parvenu à résister aux assauts de ses concurrents et s’est imposé hier à 10h31’27’’. Virbac Paprec 3 (Jean-Pierre Dick / Guillaume Le Brec) et Cheminées Poujoulat (Bernard Stamm / Jean François Cuzon) complètent le podium. « La bataille a été rude. Cela s’est fait sur les derniers milles sur les choix de voiles et la vitesse au portant. Nous sommes arrivés très groupés. Virbac Paprec 3 termine à 3’58’’ de nous » raconte Vincent qui remporte donc pour la deuxième fois cette épreuve après sa victoire en 2007 en compagnie de Sébastien Josse.

Le skipper de PRB avait une réelle volonté d’engranger les milles à la fois en entrainement et en compétition sur son 60’ avant la Transat Jacques Vabre. Le Tour des Iles Britanniques en duel avec Safran ajouté à l’Artemis Challenge et la Rolex Fastnet Race lui ont permis de continuer à accumuler de l’expérience sur son monocoque et de se mesurer à ses principaux concurrents. Avec ses deux victoires successives, le capital confiance de Vincent est à son maximum avant d’aborder le grand rendez vous de cet automne. « Tous les gros clients en IMOCA ont disputé cette Rolex Fastnet Race avec nous excepté Banque Populaire donc c’est super d’avoir bien marché. Nous sommes bien armés et je suis confiant pour la suite. C’était très sympa de faire ce Fastnet avec Jean Le Cam et je sais qu’avec Hugues tout se passera pour le mieux » confie Vincent. Hugues qui était à bord pour l’Artemis Challenge s’est enthousiasmé du résultat de Vincent sur la Rolex Fastnet Race et ne cache pas lui aussi, son énorme motivation pour tenter de remporter la prochaine transatlantique en double. Pour les deux hommes d’ici là, pas question de se reposer sur leurs lauriers, un programme chargé à la fois sur le plan technique et sportif les attend. Prochainement, ils enchaineront plusieurs stages d’entraînement sous la houlette du pole Finistère Course au Large et s’attèleront tout particulièrement aux choix des voiles pour la Transat Jacques Vabre. Rappelons qu’il s’agit de l’un des points forts du duo puisque Hugues Destremau est maître voilier chez Incidences Brest. Le monocoque PRB rejoindra sa base technique de Port-La-Forêt ce soir.

Interview de Vincent Riou :
Le Fastnet c’était sympa. Nous avons eu de belles conditions météos. Nous sommes partis au louvoyage dans le Solent dans 15 nœuds de vent. Nous sommes montés avec du vent médium jusqu’aux îles Scilly. Nous ne sommes pas sortis en tête du Solent mais nous étions dans le bon paquet. Nous avons en fait pris la tête le premier soir. Sur l’aller comme sur le retour au Fastnet nous avons pris de l’air. Au passage du rocher, nous avons du gérer un front avec 30 nœuds de vent. Nous passons le Fastnet en tête mais les autres ne sont pas loin derrière. Safran est à 1,5 milles de nous et le 3ème à 2-3 milles derrière. Le matin nous nous sommes retrouvés tous ensemble aux îles Scilly. Les quatre premiers se tenaient à ½ mille. La bataille a été rude. Cela s’est fait dans les choix de voile et la vitesse au portant. Nous avons passé au portant Cheminées Poujolat et Virbac Paprec. A 20 nœuds, 1 mille cela fait 3 minutes d’écart donc nous sommes arrivés très groupés. Virbac Paprec 3 termine à 3’58’’. Evidemment c’était plutôt sympa d’être au contact comme ça. Nous avons pris beaucoup de plaisir. Tous les gros clients en IMOCA étaient là excepté Banque Populaire donc c’est super d’avoir bien marché. Nous sommes bien armés et je suis confiant pour la suite. C’était très sympa de faire ce Fastnet avec Jean Le Cam et je sais qu’avec Hugues tout se passera pour le mieux. Nous avons pas mal navigué tous les deux et on a un gros programme à venir. Je sais que les choses seront parfaitement fluides avec Hugues. Je suis très confiant de notre capacité à bien figurer sur l’échéance de l’année : la Transat Jacques Vabre”

Source. http://www.prb.fr/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.