@Pierre Bouras

Vendée Globe. Guillaume Verdier, 12 IMOCA sur la ligne de départ

Guillaume Verdier a signé avec son cabinet 2 des 8 nouveaux IMOCA qui partiront sur ce Vendée Globe : LinkedOut et Apivia. Mais il a également co-signé avec VPLP d’autres IMOCA dont 10 autres qui partiront faire le tour du monde dimanche prochain.

LinkedOut : ” Thomas Ruyant a fait appel à notre bureau pour dessiner son nouveau voilier : nous avions déjà conçu son Class40, vainqueur de la Route du Rhum. Nous évoquons l’idée de ce nouveau projet alors que nous finissions de travailler sur la campagne de la Coupe de l’America en 2016. Nous élaborions alors le SUPER 60 pour la Volvo Océan Race. Un projet dans lequel nous nous investissions pleinement durant deux ans. Nous développons alors le premier simulateur virtuel en Open 60. Ce bateau est le fruit de cette collaboration très vertueuse qui sera construit au Chantier PERSICO. De cette relation de confiance est né un bateau simple et particulièrement fonctionnel. Pas de choix extrêmes dans la conception du monocoque mais une foule de petits détails qui correspondent à la touche personnelle de Thomas. Une attention particulière est apportée au cockpit permettant de barrer en étant moins secoué tout en ayant une bonne vision périphérique. Convaincu que les limites de la performance pourraient être plus humaines que techniques, Thomas a donc tenu à porter un soin particulier à l’ergonomie de son monocoque.

OFF Groix – October 6: French skippers Thomas Ruyant, sailing on the Imoca LinkedOut, training prior for the vendee globe, on October 6, 2020, off Groix, South Brittany, France – Photo Pierre Bouras / TR Racing

Apivia : ” Le 60 pieds APIVIA est un voilier que nous avons conçu dans la lignée du Super 60 pour la Volvo Ocean Race. Il diffère cependant de ce dernier à bien des égards (légèrement plus étroit; une étrave légèrement modifiée afin de passer en surf dans les fonds de houle; un cockpit entièrement couvert permettant de vivre dans une grande zone semi humide; bien à l’abri du vent tout en offrant une faible résistance aérodynamique. Nous sommes assistés en conception par le fantastique bureau de Mer Concept regroupant toute l’expérience vertueuse de François Gabart. Cette collaboration fut un échange très riche avec Charlie Dalin.

GROIX, FRANCE – AUGUST 28: French skipper Charlie Dalin is training on APIVIA for the Vendee Globe sailing race off Groix, France, on August 28, 2020. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

V&B : ” En 2007, l’ex-Groupe Bel que nous avions dessiné (en collaboration avec VPLP) pour Kito de Pavant est conçu autour d’une très grande ergonomie : le bateau devait être léger, simple et facile à faire marcher. Si la carène est celle de Safran 1, il est toutefois doté d’un mât-aile et de barres à roue. En 2009, Kito de Pavant parvient à battre le record de la traversée Marseille-Carthage, en reliant les deux villes en 1j 20h et 20’, avant de terminer 2e à la transat Jacques Vabre avec François Gabart. Depuis le bateau a été modifié. Il est skippé par Maxime Sorel.

PRB : ” Conçu pour le Vendée Globe 2012-13 pour Vincent Riou (assisté de Jean Le Cam), ce plan Verdier – VPLP est le plus léger de tous nos bateaux. Nous avons peaufiné les détails structuraux et suivi attentivement la construction. A son bord, Vincent Riou. S’il n’a pas pu s’illustrer au cours des deux éditions 2012 et 2016 du Vendée Globe, il a néanmoins remporté par deux fois la Transat Jacques Vabre en 2013 et 2015 et plus récemment, en terminant quatrième de la dernière Route du Rhum. Construit par Hubert Desjoyeaux au chantier CDK, le bateau s’est offert une nouvelle jeunesse en adoptant une paire de foils en 2018. Un refit qui devrait se révéler payant pour le Vendée Globe 2020 avec Kevin Escoffier à la barre.

Initiatives-Cœur :” Ce bateau est l’un des plus emblématiques des Imocas. Conçu pour Michel Desjoyeaux par notre bureau alors en association avec VPLP, ce monocoque a très vite montré son potentiel avec Armel Le Cléac’h sur le Vendée Globe 2012-2013. Jérémie Beyou a ensuite ajouté des foils au 60 pieds, ce qui lui aura permis de prendre la troisième place du Vendée Globe en 2016-2017. Grâce à l’aide de Anne Claire Leberre, l’assistante technique de Samantha, nous avons mis en œuvre une refonte totale du bateau en 2018. Nous concevons alors la première paire de foils de nouvelle génération permettant au bateau de sustenter entièrement. Il est skippé par Samantha Savies.

Newrest Arts & Fenetres, ex Vento di Sardegna, a été construit avec VPLP chez Persico Marine pour l’italien AndreaMura. “Ce bateau à foils de dernière génération est un sistership du Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h qui remporte le Vendée Globe 2016-2017. Morgane Schlumberger et Hervé Penfornis suivent tout particulièrement ce projet qui sera amené a se développer au-delà du Vendée Globe 2020. Le Bateau est skippé par Fabrice Amedéo.

Maître CoQ IV a été dessiné en 2013. Sa carène puissante fut conçue pour être assistée des foils « Dali » dessinés par les architectes Verdier – VPLP pour le Vendée Globe 2016. ” Véronique Soulé, Benjamin Muyl et Guillaume Verdier auront travaillé de concert afin de mettre au point ce concept auto-stable de foils capables de soulever environ la moitié de la masse du bateau. Nous héritions alors de l’expérience du Class America ETNZ sur lequel nous travaillons a l’époque. Mis à l’eau en mars 2015 (SAFRAN 2, est alors skippé par Marc Guillemot. Le bateau sera par la suite suivi par l’écurie Kaïros de Roland Jourdain, avec Morgan Lagravière à son bord. Yannick Bestaven aura souhaité jouer la carte de l’extrême fiabilisation en optimisant par ailleurs le rendement et l’ergonomie de sa plateforme.

Bureau Vallée II : ” Notre collaboration avec Louis Burton et Servane Escoffier débute au moment où leur chantier travaille sur la construction du Class 40 de Yannick Bestaven. Renforcé et équipé de nouveaux foils plus adaptés à la navigation au près, le bateau a malheureusement été contraint d’abandonner la New-York-Vendée après avoir percuté un OFNI. Fin 2016, le bateau connaît plusieurs améliorations qui lui permettent de remporter le Défi Azimut, et d’établir un nouveau record pour le Vendée Globe (74 jours 03 heures 35 minute).

Banque Populaire X : ” Ce bateau a été originellement conçu pour François Gabart par notre bureau associé, alors à VPLP. A l’époque, le bureau de Michel Desjoyeaux nous assiste dans les choix techniques : il est construit sous la direction de Hubert Desjoyeaux chez CDK. Le bateau conçu en 2010 sera vainqueur du Vendée Globe en 2012-2013 sous les couleurs de Macif et avec François Gabart aux commandes. Cet IMOCA a également remporté par deux fois la Route du Rhum, avec François Gabart puis Paul Meilhat et SMA ensuite, en 2018. Si le team Banque-Populaire a choisi de ne pas l’équiper de foils dans l’optique du prochain Vendée Globe, c’est parce que le bateau peut déjà jouer de sa vitesse à toutes les allures et peut s’appuyer sur une fiabilité qui n’est plus à démontrer. Nous avions opté pour des dérives droites apportant une contribution verticale. Ce bateau maintient une très faible surface mouillée au portant. Il reste parmi les plus redoutables dans le petit temps et les transitions. Il est skippé par Clarisse Crémer.

MACSF marque une rupture dans l’histoire du Vendée Globe. ” Construit pour Marc Guillemot en 2007, le plan Verdier – VPLP tranche avec tous les canons de l’époque qui ne juraient que par la recherche de puissance supplémentaire. Safran1 (devenu aujourd’hui MACSF) fait le pari de la légèreté en s’appuyant sur une construction particulièrement soignée par Thierry Eluere. Ce bateau est un stradivarius. Romaric Neyhousser et Hervé Penfornis y auront aussi dédié tous leurs talents en architecture : c’est le bateau qui a lancé notre bureau. Nous y avons insufflé toutes les innovations qui prévalent aujourd’hui chez les Imocas. Nous introduisons des flancs verticaux / bouchains vifs avec beaucoup de volume dans les étraves permettant de maximiser la raideur du bateau tout en gardant une largeur de coque modeste : cette faible largeur nous garantit une faible trainée induite par l’angle de dérive. Ainsi, nous décidons de jouer sur l’inclinaison de l’axe de rotation de la quille afin de créer de la portance dynamique sur la quille et ainsi de favoriser les transitions. Cet apport réduit aussi considérablement la trainée induite. Nous mettons également des mats extrêmement reculés afin d’augmenter l’allongement du gréement, notamment lors des prises de ris.”

PRYSMIAN ” Le bateau, ex Saint-Michel-Virbac, fait partie de la première génération des IMOCAS dotés de foils. Nous l’avons conçu en collaboration avec le Gitana Design Team pour Gitana 16. L’objectif a été d’exploiter les foils au maximum, afin d’être plus performant aux allures portantes. La 2e innovation réside dans l’ajout d’appendices rétractables qui viennent remplacer les anciennes dérives asymétriques. Le bateau a fait ses preuves en remportant la Transat Jacques-Vabre en 2017 ou encore en finissant deuxième de la Route du Rhum en 2018.

Seaexplorer : ” Conçu par notre cabinet associé à VPLP, cet IMOCA de la génération 2016 se distingue par son cockpit très abaissé, des foils imposants pour l’époque et un devis de poids particulièrement étudié. Ce bateau a été conçu pour Sébastien Josse, avec les talentueux Antoine Koch et Armand de Jacquelot, assistant le bureau interne de Gitana. C’est le bateau le plus optimisé et raffiné que nous ayons dessiné pour le précèdent Vendée-Globe. En 2016, le bateau a révélé son potentiel sur le Vendée Globe, mais est malheureusement contraint d’abandonner après la rupture d’un axe retenant le foil dans son puit. Le foil avait endommagé ce dernier, contraignant Sébastien a l’abandon. Depuis, le chantier mené par Malizia a consisté avant tout à fiabiliser le monocoque. Celui-ci aura bénéficié d’une étrave lui permettant de mieux passer la houle.”

Une année 2020-21 riche en perspectives

Entre sa collaboration au sein du Team Emirates Team New Zealand pour la 36e Coupe de l’America disputée en mars prochain et deux projets de construction en cours pour The Ocean Race, Guillaume Verdier, aux côtés de son équipe, se préparent à une nouvelle année bien remplie.

Source: courseaularge.com