Mini 6.50 ou avion de chasse ?

Le Pogo 6.50 skippé par Tanguy Bouroullec semble s’affranchir des lois de la gravité… Ce mini équipé de foils a été mis l’eau l’été dernier par le chantier Pogo Structures qui a fait appel au savoir-faire de Guillaume Verdier pour construire ce foiler puissant. Et les résultats sont au rendez-vous, à l’image de sa récente victoire sur la course Les Sables-Les Açores en baie de Morlaix ou encore de sa deuxième place provisoire au classement général de la classe Mini catégorie proto.

https://www.facebook.com/watch/?v=544385773143916

Pogo foiler @Yann Riou

Guillaume Verdier à la baguette !

Pour réaliser cette pépite, Pogo Structures a fait appel au savoir-faire de Guillaume Verdier. Une conception caractérisée par des choix radicaux avec la présence d’un plan porteur sur le safran et de deux grands foils en forme de T entièrement rétractables pour rester dans la jauge de la classe – qui limite à 3 mètres le maître bau sur la ligne de départ – et assurer dans le même temps la sécurité du marin en cas de conditions météo dégradées.

Pivotant à la façon d’une épaule, le foil au vent peut ainsi être complètement sorti de l’eau (en position horizontale) pour limiter la traînée (voir photo), tandis que l’on peut régler l’appendice – toujours de façon manuelle – sous le vent en jouant sur le shaft (pour le rentrer plus ou moins dans la coque). La portance est, quant à elle, assurée par le rake qui permet de positionner le foil dans le sens longitudinal.

Source: voileetmoteur.com