Meilleur temps à Douarnenez pour Safran !

Le Grand Prix Petit Navire de Douarnenez ne pouvait pas mieux commencer pour Marc Guillemot et l’équipage de SAFRAN. Grâce à un run à 14 nœuds, ils décrochent le meilleur temps du jour devant le Foncia de Michel Desjoyeaux, avec qui la bataille a été rude toute la journée.

“Une moyenne de 14 nœuds sur trois milles, ce n’est pas mal du tout… on est contents !”, Marc Guillemot pouvait être satisfait ce vendredi soir à Douarnenez : cette première journée de compétition gratifie SAFRAN du meilleur temps, devant les 12,77 nœuds du Foncia de Michel Desjoyeaux. “Foncia a eu longtemps le meilleur temps avant notre dernière tentative”, explique Marc, “toute la journée nous avons été très proches l’un de l’autre, dans un vent de sud d’une petite douzaine de nœuds.”
Une bagarre à distance entre les deux ténors lors de ces runs de vitesse, puisque chaque skipper choisit le moment où il déclenche son départ, pour trois milles chronométrés dans une des plus belles baies de Bretagne.

Un nouveau spi efficace
Il est trop tôt pour en tirer des enseignements“, assure le skipper de SAFRAN, “mais nous sommes très contents de notre nouveau spi, testé toute la journée et qui paraît très performant.” Les conditions de vent médium étaient idéales pour SAFRAN. D’autres concurrents arriveront demain (ce samedi, ndr), comme le Groupe Bel de Kito de Pavant et le Gitana Eighty de Loïck Peyron. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre ! A bord tout l’équipage s’est pris au jeu de ces runs de vitesse où “il faut être à la fois très réactif et très percutant, prendre la bonne risée, ne pas hésiter à abandonner pour repartir dans des conditions plus favorables. C’est un petit jeu très excitant !” s’enthousiasme Marc. Lors du bord victorieux, dans 13 à 14 nœuds de vent réel, “nous étions sous spi à 16, 17 nœuds avant que ça ne mollisse un peu sur la fin“, raconte Marc Guillemot. Comme pour expliquer que SAFRAN peut faire mieux encore dans des conditions idéales. Demain samedi, les conditions devraient être similaires à celles rencontrées aujourd’hui. Au programme, encore des runs de vitesse avant les régates en flotte de dimanche à mardi, en mer d’Iroise. Pour l’instant, SAFRAN a parfaitement réussi son entrée en matière. Le tout dans “une ambiance conviviale et sérieuse à la fois. Je viens toujours ici avec beaucoup de plaisir“, assure Marc Guillemot.

L’équipage de SAFRAN sur le run à 14 noeuds :

    * Marc Guillemot
* César Dohy (voilerie Incidences)
* Sébastien Audigane (navigateur)
* Safran Sailing Team : Loïc Lingois, Erwan Conan, Alexandre Marmorat, Pascal Chadail.

Autre source d’informations :

Safran Sailing Team : www.safran-sailingteam.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.