Guillemot : sa dernière sur « Safran »

Cette Route du Rhum aura une saveur particulière pour Marc Guillemot. Ce sera la dernière à la barre de son 60 pieds « Safran ».

© Le Télégramme 

 

 

« Je ne me laisse pas envahir par le côté symbolique. Peut être qu’à l’arrivée, ce sera chargé en émotion mais, pour l’instant, je suis pleinement concentré sur ma course et je l’aborde comme si c’était la première transat avec ce bateau sur lequel je me suis investi et dont j’ai envie de profiter pleinement ».

« C’est exaltant ! » Ce 60 pieds, premier né de l’association Guillaume Verdier – VPLP, très avant-gardiste à sa sortie en 2007 a largement inspiré les nouvelles unités. S’il reste encore performant, les bateaux plus récents comme « Macif », « Maître Coq » ont un petit plus. « Je l’ai vérifié lors de différents stages à Port-la (Forêt mais on reste bien dans le match. Il y aura une concurrence acharnée dans cette classe IMOCA mais c’est ce qui fait la saveur d’une belle transat. On va se battre avec nos atouts et on va faire corps pour conclure notre histoire en beauté. » Ce marin posé, au visage éclairé d’un grand sourire, adore la bagarre en mer et se mue en compétiteur acharné, dès que le coup de canon est donné. Humilité, ténacité sont les mots qui reviennent souvent dans la bouche de ceux qui le connaissent. « A 55 ans et plus de 30 années à écumer les océans en multi et en monocoque, ce compétiteur dur au mal est toujours aussi passionné : « En course et particulièrement en solitaire, on vit des moments très forts. C’est dur, il faut se battre, surmonter des passages difficiles mais c’est tellement exaltant »,. confie-t-il. Avec ce véloce 60 pieds, il a notamment terminé 3e du Vendée Globe 2009 et signé la même année une victoire en double dans la transat Jacques Vabre en duo avec Charles Caudrelier. En 2013, il a décroché le record de la traversée l’Atlantique Nord en solo. Sur la Route du Rhum qu’il disputera pour la 5e fois, Marc est déjà monté sur le podium (1) » Dans cette transat, il me manque juste la première place. La Route du Rhum, tu la gagnes ou tu ne la gagnes pas », dit-il avec envie. G.D.

© Le Télégramme>>

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.