60 pieds Imoca. Riou et Col (PRB) de haute lutte

Vincent Riou et Sébastien Col ont remporté hier la grande course du défi Azimut.

Une victoire acquise de haute lutte devant les duos Beyou-Legros (Maître Coq) et Meilhat-Desjoyeaux (SMA).

Ce Défi Azimut a été riche d’enseignements à un mois de la transat Jacques Vabre. « Cette course était un peu mal partie mais elle s’est plutôt bien finie. C’était intense et sympa avec des coups à jouer qui nous ont permis de revenir, puisqu’à Pen Men, nous étions bons derniers. On a eu une régate de courte durée avec plusieurs sections de parcours et plein de changements de voiles, plein d’allures différentes, plein de choix tactiques. Cela nous a obligés à nous mettre un peu dans le rouge et à faire un peu plus de manoeuvres que sur une transatlantique… », expliquait Vincent Riou.

Dans cette régate au contact, la victoire s’est jouée à peu de chose. Le duo Riou – Col a pris l’ascendant grâce à un empannage judicieux dans le premier tronçon au portant vers la marque virtuelle dans le sud de Belle-Île.

« Ils ont fait un empannage au cordeau, dans le bon timing », explique Philippe Legros, le coéquipier de Jérémie Beyou.

Des écarts infimes

Le duo Riou – Col inspiré et en phase avec son 60 pieds affûté a réussi à préserver cet avantage. Après 17 heures de course sur un tempo soutenu, les écarts étaient infimes, les cinq premiers sur la ligne d’arrivée se tenant en douze minutes. Le vainqueur a devancé de trois minutes le deuxième, « Maître Coq ». « On est dans le coup, c’est rassurant au niveau de la performance même si on ne doit pas en tirer trop de conclusions car on développe un bateau pour le large, analyse Jérémie Beyou. On s’est mis dans le rouge au niveau des manoeuvres et avant une transat de 17 jours. C’est bien d’avoir vécu des séquences tendues », ajoute son équipier Philippe Legros. Même analyse de la part de Paul Meilhat (SMA). « On a eu de quoi s’occuper, on a passé quasiment toute la garde-robe en revue. C’était une course avec beaucoup de rythme et au contact comme sur une étape de la solitaire du Figaro », dit le skipper de SMA qui a complété le podium.

Le Cléac’h : « On progresse »

Ce Défi Azimut a ajouté de nouveaux éléments au débat qui agite le milieu entre anciens et modernes, en l’occurrence les foilers de la dernière collection Verdier-VPLP. Les 60 pieds optimisés font mieux que résister mais à l’image de « Banque Populaire VII », les 60 pieds à foils à la peine au près serré, progressent à chaque sortie. « C’était un parcours varié avec beaucoup de manoeuvres. Avec Erwan, on a peaufiné certains automatismes. On ne finit pas très loin des premiers et le bateau commence à être au point. Depuis notre mise à l’eau, on a essayé différents réglages de foils et on progresse. Dans cette course chacun a pu exprimer ses points faibles et ses points forts… », confie Le Cléach, souriant. En retard de six milles sur « SMA » à la fin du près à la bouée SN1, « Banque Populaire » avait repris et dépassé ce dernier dans le reaching qui menait la flotte aux Glénan. Dans le final au près, le duo de choc de « SMA » a réussi à reprendre la troisième place mais le « Professeur » Desjoyeaux n’a pas manqué de relever « que les bateaux à moustaches à la Dali (à foils, ndlr) pouvaient être très rapides sous certaines allures et faire de beaux retours ». Le débat est ouvert entre les différentes générations de bateaux et va se poursuivre à l’échelle de l’atlantique dans la transat Jacques Vabre. Passionnant !

Le classement :

1. Vincent Riou-Sébastien Col (PRB) à 10 h 11’15”; 2. J. Beyou-P. Legros à 10 h 14′ 04 ; 3. P Meilhat-M Desjoyeaux à 10 h 1 7’59 ; 4. A. Le Cléac’h-E. Tabarly (Banque Populaire VIII) à 10 h 21’44 ; 5.Y. Eliès-D. Souben (Quéguiner Leucémie Espoir) à 10 h 23’04” ; 6.S. Josse- C. Caudrelier (Edmond de Rotschild) à 14 h 48’28” ; 7. T. Ruyant-A. Hardy (Le Souffle du Nord) à 11 h 00’53” ; 8. J-P. Dick – F. Delahaye (Saint Michel-Virbac) à 11 h 08’58 ; 9. T. de Lamotte – S. Davies (Initiatives Coeur) à 11 h 10’16” ; 10. F. Amedeo-E. Peron (Newrest Matmut) à 11 h 22’02”; 11. L. Burton-R. Attanasio (Bureau Vallée) à 12 h 39’49” ; Abandon B. de Broc-M. Guillemot (MACSF).

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/voile/riou-et-col-prb-de-haute-lutte-27-09-2015-10789921.php