guillaume_verdier

A propos de Guillaume Verdier, Architecte Naval

Dès l’obtention de son diplôme d’architecture navale en 1995, Guillaume Verdier rejoint le programme de recherche de l’université de Copenhague. En 1997, le Groupe Finot lui propose d’intégrer son équipe.

Il se spécialise alors dans le domaine de la course au large, en participant à la conception de bateaux imaginés pour la performance : 40, 50 & 60 pieds occupent sa table à dessins.

En 2001, Guillaume Verdier crée sa propre société d’architecture navale. Son carnet de commandes se remplit rapidement. Avec son équipe, il travaille aussi bien sur ses propres projets que sur des partenariats. Ainsi, il participe avec Yves Parlier à la conception de l’Hydraplaneur « Médiatis Région Aquitaine ». Il réhabilite également le monocoque 60 pieds PRB en collaboration avec le Groupe Finot. Enfin, il s’associe au cabinet VPLP pour la conception des 60 pieds Safran & Bel.

En 2004, il est approché par le syndicat Areva Challenge afin de participer au dessin et à la conception du Class America de l’Equipe de France. Le bateau concourt lors de la 32ème édition de l’America’s Cup, à Valence en 2007 (Espagne).

Fort de vingt années d’expérience, Guillaume Verdier est à l’origine de nombreux projets couronnés de succès.

  • Métier

    Le savoir-faire du cabinet d’architecture Guillaume Verdier s’articule autour de trois domaines de compétences majeurs :

    • L’étude de formes hydrodynamiques et aérodynamiques,
    • La prévision des performances,
    • La conception de structures.

    Trois axes d’études indispensables à la conception de bateaux innovants dessinés pour la performance.

    Le métier d’architecte naval vu par Guillaume Verdier :

    « Le métier du cabinet a cela de passionnant qu’il implique la prise en considération de nombreux paramètres indissociables les uns des autres.

    Nous considérons que notre rôle ne consiste pas seulement à tracer les lignes de carènes. Au contraire, pour que la conception d’un bateau soit harmonieuse, nous travaillons nos formes hydrodynamiques et aérodynamiques en même temps que nos calculs de structures et nos prédictions de performances.

    Concrètement, un voile de quille épais offre une meilleure raideur et limite les vibrations, mais il génère plus de traînées hydrodynamiques. Le calcul de sa structure doit être lié à sa forme hydrodynamique pour que le résultat s’avère cohérent, homogène et en adéquation avec l’objectif visé.

    Notre métier consiste donc à synthétiser l’ensemble de ces domaines. Nous les travaillons grâce à des programmes informatiques différents* et nous pratiquons de nombreux essais, en bassin de carène pour les tests hydrodynamiques, ou en soufflerie pour les tests aérodynamiques.

    La multiplicité de ces paramètres confère un large spectre de possibilités. Nous pouvons ainsi effectuer des choix spécifiques, en fonction des marins ou des chantiers avec qui nous travaillons. Le fait de s’adapter aux besoins de nos clients ajoute une dimension humaine enrichissante à notre activité, par essence très scientifique.

    Enfin, travailler sur des projets de course en perpétuelle évolution exige d’être à la pointe des nouvelles technologies. Nous assurons pour cela une veille permanente et effectuons régulièrement des travaux de recherches.

    Cette remise en question continuelle et cette ouverture d’esprit sont absolument indispensables à la réussite de nos projets. »

  • Ressources

    *Partenariat avec Microsoft pour un accès aux ressources et la mise en place d’un Cluster de Calcul.

    *Logiciel de Routage typé architecture développé grâce au partenariat Microsoft et par le biais de Benjamin Muyl pour un meilleur ciblage des choix de carène.

    *Partenariat avec Siemens et Unigraphics Solutions pour les logiciels de calcul par éléments finis,  calculs de fluide et logiciels de CAO.

    *Logiciel de fluide (Volume of Fluide) développé originellement par l’université de Nantes, puis par Fine Marine permettant de simuler un écoulement spécifique à l’interface eau-air allant jusqu’à la séparation de la surface libre (ex. simulation du spray).

    Le cabinet d’architecture Guillaume Verdier utilise également pour l’essentiel de ses conceptions les programmes SIEMENS – UNIGRAPHICS SOLUTIONS – NASTRAN, les programmes de VPP (Velocity Prediction Program) de la WOLFSON UNIT, un programme de CFD (Calcul de Dynamique des Fluides), ainsi que son propre logiciel de calculs MADSYS (© Guillaume Verdier).


Après une formation d’architecte naval à Southampton Institute, Guillaume Verdier conçoit ses premiers bateaux de course en tant qu’architecte naval au sein du groupe Finot. En 2001, il s’installe à son compte et participe à la conception de bateaux de course au sein de son propre bureau d’étude.

Voir le parcours de G. Verdier