Safran, le premier IMOCA 60’ nouvelle génération, mis à l’eau !

Ce jeudi 5 février à 17h30, au chantier CDK de Lorient, Safran, le nouvel IMOCA 60’ de Morgan Lagravière a été mis à l’eau pour la première fois. Après un an de construction à Port-La-Forêt puis Lorient, le plan VPLP-Guillaume Verdier, premier de la toute nouvelle génération de 60 pieds conçus pour le Vendée Globe 2016, a été dévoilé au public.

@SafranSailingTeam

La mise à l’eau d’un bateau est toujours chargée d’émotions, surtout quand il affiche des évolutions technologiques notables. « J’ai vécu l’année 2014 comme une année de transition où je me suis plongé dans la construction de mon bateau, tout en rêvant du moment où je pourrais entrer dans la phase d’optimisation et de compétition. Désormais je suis impatient de naviguer à bord de ce bateau, et ce moment arrive à grand pas ! », souligne Morgan Lagravière, skipper du nouveau Safran.

©JM LIOT - DPPI - Safran

©JM LIOT – DPPI – Safran

Un projet de longue haleine, désormais concret…

Depuis 2013, le Safran Sailing Team et les architectes Guillaume Verdier et Vincent Lauriot-Prévost, ont planché sur le projet d’un bateau novateur, répondant à la nouvelle jauge Imoca, avec des performances maximales. Safran affiche ainsi une carène puissante dotée de foils (plan porteur permettant de soulager la coque aux allures portantes et donc de gagner en vitesse), d’un mât aile pivotant très reculé, d’un cockpit au centre de gravité abaissé et d’un volume de coque avant prononcé. « La nouvelle jauge, qui impose à tous les bateaux d’avoir les même quilles et les mêmes mâts (aile ou classique mais standardisés, ndlr), n’a finalement pas été une contrainte, mais sans doute un moyen d’innover encore… Pour ma part, j’ai particulièrement travaillé sur le cockpit. Les deux transats à bord du premier Safran m’ont servi d’expérience », explique Morgan.

©JM LIOT DPPI - Safran

©JM LIOT DPPI – Safran

 

Marc Guillemot, skipper du premier Safran, a eu un rôle majeur dans le développement du nouvel IMOCA 60’, et a pu apporter son savoir-faire riche de plus de trente années de navigations en compétition sur toutes les mers du globe. « Ce fut deux ans de travail intense mais tellement riche. Je pense que la conception du nouveau Safran n’aurait pas été la même si je ne m’étais pas inspiré de mes expériences. Je me souviens y avoir beaucoup réfléchis lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Je suis très heureux d’avoir participé à ce projet… », confie Marc lors de ce moment important.

La mise à l’eau de Safran, qui garde le numéro 25, magnifique luge de 18,28 m de long et de 5,85 m de large, fut un moment intense pour toute l’équipe de CDK et du Safran Sailing Team.

Les mots de Morgan Lagravière : « Je ne m’attendais pas à ressentir autant d’émotions lors de cette mise à l’eau. Je viens de prendre la barre de Safran pour la première fois et j’ai déjà eu l’impression de rentrer en communion avec mon bateau. Cela me procure beaucoup de plaisir pour moi mais aussi pour toute l’équipe qui a construit de magnifique bateau. Je viens de vivre un moment très important dans ma vie de marin ».

©JM LIOT DPPI

©JM LIOT DPPI – Safran


 

Revoir la vidéo de la mise à l’eau : 

kitd.html5loader(« flash_kplayer_1b061e1069bs », »http://api.kewego.com/video/getHTML5Thumbnail/?playerKey=8ade9fee9a29&sig=1b061e1069bs »);